La note visée par la Grande île d’ici à 2025 est de 50 sur 100

L’ambassadeur des Etats-Unis, Robert T. Yamate ne mâche pas ses mots sur la corruption à Madagascar. D’après le diplomate, la lutte contre la corruption est loin de réussir dans ces conditions, surtout que les gros bonnets ne sont jamais arrêtés. Le remède pour combattre ce fléau est la transparence a-t-il souligné en 2016. Deux années plus tard, rien n’a changé alors que la note visée par la Grande île d’ici à 2025 est de 50 sur 100 !