Johary Ravaloson, Lauréat du prix Ivoire 2017

COMMUNIQUE DE PRESSE

JOHARY RAVALOSON, LAUREAT DU PRIX IVOIRE 2017

Le romancier malgache JOHARY RAVALOSON a reçu le Prix Ivoire pour la Littérature Africaine d’Expression Francophone 2017 pour son roman Vol à vif (éd. Dodo Vole) le samedi 11 novembre à l’Heden Golf  Hôtel, à Abidjan (Côte d’Ivoire).

Une Mention spéciale a été attribuée à Blaise Ndala (RD Congo) pour Sans Capote ni kalachnikov (roman, éd. Mémoire d’Encrier).

Johary Ravaloson, fort ému, a reçu son prix d’un montant de 2 000 000 Francs CFA (environ 3000 euros) et un trophée. Conformément à l’accord établi avec le Salon du livre et de la presse de Genève, il sera l’invité dudit Salon en 2018.

Le jury, présidé par la romancière et dramaturge Werewere Liking, a été séduit par Vol à vif, roman porté par une écriture solide, remarquable, neuve. En conteur moderne, son auteur raconte l’histoire agitée des Dahalos, célèbres voleurs de zébus à Madagascar. Sur cette histoire, Johary Ravaloson couche l’amour ingénu – mais pipé – liant des adolescents que rapproche le destin, et qui ne se savent pas frères. Derrière cet univers heurté et plein de vies blessées, de coups de feu et de sagaie, c’est toute la mémoire des pratiques ancestrales du vol des zébus, la force de la divination sur la vie des hommes et les gestes du pardon qui sont peints.

Les six finalistes de ce prix littéraire, sur cinquante-trois au départ, étaient : Antoinette Tidjani Alou (Jamaïque/Niger), On m’appelle Nina, roman, Présence Africaine; Khalil Hachini Idrissi (Maroc), La foi n’est convoquée que les jours de fête, poésie, La Croisée des chemins; Marina Niava (Côte d’Ivoire), American Dreamer, éd. Néi-Céda, roman; Blaise Ndala (RD Congo), Sans Capote ni Kalachnikov, roman, éd. Mémoire d’Encrier ; Johary Ravaloson (Madagascar), Vol à Vif, roman, éd. Dodo Vole ; Sylvestre Simon Samb (Sénégal), Terra incognita, roman, éd. Spinelle.

Johary Ravaloson a reçu son prix des mains de M. Guillaume Kigbafori Soro, président de l’assemblée nationale de Côte d’Ivoire, et de Maurice Bandaman, Ministre de la Culture et de la Francophonie.

L’historien Elikia Mbokolo, le romancier Max Lobé, la journaliste camerounaise Lady Ngo Mang, ainsi que les écrivains ivoiriens Fatou Kéïta et Venance Konan étaient les invités d’honneur de cette cérémonie. Un hommage a été rendu pour l’occasion à la romancière ivoirienne Régina Yaou, également invitée d’honneur, décédée le 4 novembre dernier à Abidjan.

De nombreux professionnels du livre – parmi lesquels les membres de l’association internationale des libraires francophones présents à Abidjan pour un séminaire – ont assisté à la remise du Prix Ivoire à Johary Ravaloson.

Créé par Akwaba Culture, association de droit ivoirien, le Prix Ivoire pour la Littérature Africaine d’Expression Francophone récompense, depuis 2008, les écrivains émergents d’Afrique francophone et de ses diasporas. Il est parrainé par le Ministère de la Culture et de la Francophonie de Côte d’Ivoire, l’Organisation internationale de la Francophonie, l’Ambassade de France à Abidjan, les éditions Eburnie, la Librairie de France Groupe de Côte d’Ivoire.

Les lauréats des éditions précédentes de ce prix sont :

2016 : Marijosé Alie (Martinique) : Le convoi, roman, éd. HC Editions;

2015 : Kettly Mars (Haïti), Je suis vivant, éd. Mercure de France;

2014 : Bahaa Trabelsi (Maroc), Parlez-moi d’amour ! récits, éd. La Croisée   des chemins;

2013 : Hemley Boum (Cameroun), Si d’aimer…, roman, éd. La Cheminante;

2012 : Mariama Ndoye (Sénégal), L’Arbre s’est penché, roman, éd. Eburnie ;

2011: Frédéric Grah Mel (Côte d’Ivoire), Félix Houphouët-Boigny, biographie, éd.  Karthala;

2010: E. Ewombè-Moundo (Cameroun), La nuit du monde à l’envers, roman, éd. Panafrika;

2009 : Tiburce Koffi (Côte d’Ivoire), Mémoire d’une tombe, roman, éd. CEDA/ NEI ;

2008 : Racine Kane (Sénégal), Les Ballades nostalgiques, roman, éd. Panafrika.

Fait à Abidjan, le 11 novembre 2017

Pour l’association AKWABA CULTURE,

La Présidente

Isabelle kassi Fofana

Association AKWABA CULTURE

Facebook : akwaba culture prix-ivoire
Abidjan, Côte d’Ivoire

1 Commentaire

  1. Excellent, l’ouvrage de Johary!!!

    Répondre

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *