Fanelezana vaovao tsy marina tamin’ny tambazotra « Facebook » ka nitarika korontana

FANELEZANA VAOVAO TSY MARINA TAMIN’NY TAMBAZOTRA “FACEBOOK” KA NITARIKA KORONTANA, VOASAMBOTRY NY BC3 NY TOVOLAHY IRAY.

Taorian’ny savorovoro izay niseho tamin’ny alakamisy 9 novambra 2017 lasa teo, noho ny fanaparitahana vaovao tsy marina tamin’ny tambazotra serasera facebook, izay milaza fa misy mpitandro ny filaminana sy mpitsabo avy amin’ny Ministeran’ny fahasalamana mitety sekoly sy manindrona ireo mpianatra, dia tsy maintsy nandray ny andraikiny ny avy eo anivon’ny Polisim-pirenena mba ahafantarana marina ny zava-niseho ka nitarika ireny korontana ireny.

Taorian’ny fanadihadiana, dia fantatra izao fa fanaparitahana vaovao tsy marina niniana natao no niteraka ireny savorovoro ireny.

Tovolahy iray 24 taona no anisan’ny voarohirohy amin’ity raharaha ity. Niaiky ny heloka vitany moa ity tovolahy ity, ary raha ny fanazavana nomeny dia zavatra noforoniny ka nampiany izay mba hitany teny amin’ny pejy hafa teny no navoakany mba hisintomany fotsiny ny fifantohan’ny rehetra any aminy.

Niala tsiny amin’ireo ray aman-dreny izay nitebiteby noho ny savorovoro naterakin’ny “Publication” nataony izy, ary misarika ireo tanora izay mitovy taona aminy mba hitandrina amin’ny fampiasana ireny tambazotra serasera ireny ary ho atao am-pahamendrehana sy araky ny tokony ho izy.

Polisim-pirenena Malagasy

L’image contient peut-être : une personne ou plus, bandes et intérieur

2 Commentaires

  1. C’est bon il a reconnu l’effet et le danger de ce qu’il a fait, il s’est excusé.
    Ce n’est ni un escroc, ni un assassin, il voulait juste attirer l’intention de tout le monde.
    Il ne mérite pas d’être publié d’une telle manière.
    C’est aussi une responsabilité des autres qui ne maîtrisent pas la sécurité des infos sur les réseaux sociaux.
    Laisse le tranquille.

    Répondre
  2. Il ne faut pas non plus prendre en compte tout ce qui est publié sur les réseaux sociaux, car tout le monde a le droit et est libre de publier ce qu’il veut. Toute est une question d’éducation.

    Répondre

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *